PRESENTATION



LUCIEBLANCHE CREE UN PONT ENTRE L’ARCHITECTURE ET LE BIJOU

Lucieblanche module ses bijoux comme on module un espace. C’est la matière à l’état brut qui sert une esthétique minimaliste. A contre courant, cette dernière est une forme d’avant-gardisme qu’elle se plait à revendiquer. La modernité des ces bijoux s’exprime à travers un design épuré. C’est une élégance qui dépasse les codes du masculin et du féminin. Ses bijoux sont en conséquence portés autant par l’homme que par la femme.


Biographie

Une créatrice dans l’âme

Passionnée et engagée est ce qui m’est venu à l’esprit quand j’ai rencontré pour la première fois la créatrice de la marque lucieblanche. Talentueuse, optimiste et minimaliste sont venus se rajouter très rapidement à cette liste sans fin qui la caractérise. Originaire de Normandie, lucieblanche aime de sa région natale cette douceur de vivre caractéristique de certaines villes de province. Issue d’une famille d’artisans et d’artistes, un père sculpteur et peintre, un cousin luthier à Tokyo, un autre relieur d’art, cette « citadine-des-champs », a toujours travaillé avec ses mains.

Pourtant la belle a bien failli ne pas se réaliser dans le secteur du bijou. En parallèle de ses études aux beaux-arts, lucieblanche partage son temps avec des adolescents à qui elle fait découvrir une autre de ses passions, l’archéologie. Elle encadre ainsi des chantiers de rénovations de sites historiques et culturels, et ce à des fins sociables et éducatives. Elle aime ce rapport à l’humain et à l’histoire mais la vie lui réserve un autre destin.

C’est lors de son séjour en Suisse qu’elle rencontre celle qui sera son mentor, Marie-Lise Gasser. Cette dernière lui ouvre les portes du monde du bijou contemporain et du travail de « l’objet-parure », du métal et du plexi.

Définitivement minimaliste

La créatrice crée, alors, un pont entre l’architecture, le design et ses bijoux, qu’elle module comme on module un espace. Elle travaille la matière brute, lui insufflant un esprit définitivement minimaliste. Elle puise ses inspirations dans la construction dans l’espace, le carré, (véritable fil rouge dans son travail), l’organique, la nature mais également le béton et le monde urbain qui l’entoure.

Elle a gardé de son passé de sculpteur, cette nécessité de concevoir ses bijoux, du dessin à la réalisation finale. Chaque pièce est fabriquée dans son atelier parisien et elle choisit avec rigueur et passion les matériaux qu’elle affectionne le plus, tels que l’or, l’argent et les matières organiques.

Les collections

Visibilité

Présente dans les boutiques de musées, sur les plateaux du PAF où les bijoux de « lucieblanche » accessoirisent les tenues du présentateur Thomas Thouroude sur la before de Canal+( Black Block d’André au Palais de Tokyo, Boutique-Galerie rue Scribe des ateliers d’Arts de France, etc.) mais également dans de nombreux concepts stores dans le monde, les bijoux de « lucieblanche Paris » sont à la frontière du bijou, de l’objet et de l’objet d’art (elle a d’ailleurs été sélectionnée pour le salon Révélation au Grand Palais et participe à la prochaine vente créateur au MUDAM au Luxembourg).

Verdict

Véritable artiste de la parure moderne, elle réalise des pièces pour les hommes et les femmes qui aiment la différence, l’audace et l’exception à la française. Son enthousiasme et sa persévérance sont sans commune mesure et sa devise est « de ne pas attendre que l’on vous fasse une place car c’est à vous de la prendre ». VERDICT: « Guilty Of Talent »

Auteur

écrit par Murielle Bourdette Menaut
Portrait Réalisé pour le concept-store du « Made In france » en Chine, So Parisienne
publié sur abeas-corpus.com

Agents

Chine :
So Parisienne – soparisienne.com

USA :
French Rebellion – frenchrebellion.fr


VERDICT: « Guilty Of Talent »



retrouvez également Lucieblanche sur facebook