Gadjo qui signifie non gitan fait, dans mes collections référence à la sedentarité d’un commun chacun.

A l’origine, créee pour un cadeau de naissance : Le bracelet Gadjo revêt une combinaison de chiffre. Le numéro de sécurité social de la maman ainsi que la date de naissance de l’enfant.

Par la suite, j’ai développé cette esthétique du nombre en proposant à chacun de composer son propre code secret. Soit en utilisant un langage alphanumérique, soit en imaginant son propre code mélange de chiffre et lettre.

La marque lucieblanche produit en exclusivité pour quelques boutiques, des parures avec des formules chimiques: Telle que l’ocytocine (hormone qu’on secrete naturellement dans le corps et qui procure du plaisir) pour le diable meridien à Marseille. Ou le portafortuna (andorphine, serotonine, dopamine, adrenaline) pour le Caroline Victoria Gruber (CVG) Showroom à Hamburg et Berlin. MAD LORDS (site de création rock) propose une traduction alphanumérique de leur nom.